Yvan Castanou : le mystère de l’élection divine

C’est une vérité biblique contestée par certains, mais bien présente dans plusieurs textes de la Bible. Or, c’est sur la base de deux ou trois témoins (versets bibliques) que l’on établit une vérité. L’élection relève de la volonté souveraine de Dieu (Yvan Castanou). Un chef d’État choisit ses ambassadeurs sur la base de sa volonté souveraine. Il n’a pas à se justifier.

Voici comment Paul l’explique

« 11 Or, Dieu a un plan qui s’accomplit selon son libre choix et qui dépend, non des actions des hommes, mais uniquement de la volonté de celui qui appelle. Et pour que ce plan demeure, c’est avant même la naissance de ces enfants, et par conséquent avant qu’ils n’aient fait ni bien ni mal, 12 que Dieu dit à Rebecca : L’aîné sera assujetti au cadet.
13 Ceci s’accorde avec cet autre texte de l’Écriture : J’ai aimé Jacob et pas Esaü. 14 Mais alors, que dire ? Dieu serait-il injuste ? Loin de là !

15 Car il a dit à Moïse : Je ferai grâce à qui je veux faire grâce, J’aurai pitié de qui je veux avoir pitié. 16 Cela ne dépend donc ni de la volonté de l’homme, ni de ses efforts, mais de Dieu qui fait grâce. 17 Dans l’Écriture, Dieu dit au pharaon : Voici pourquoi je t’ai fait parvenir où tu es : pour montrer en toi ma puissance, et pour que, sur la terre entière, on proclame qui je suis. 18 Ainsi donc, Dieu fait grâce à qui il veut et il endurcit qui il veut. », Romains 9.11-18 version du Semeur

L’élection de Dieu dépend de Sa propre volonté souveraine

Dieu fait grâce à qui Il veut et Il a compassion de qui Il veut avoir compassion. Son libre choix, Son dessein d’élection (selon la version Louis Segond de la Bible) dépend non des actions des hommes, mais uniquement de Sa propre volonté souveraine. C’est pourquoi Il dit qu’avant même leur naissance, Il a choisi de positionner le cadet Jacob au dessus de son aîné Esaü. Il dit également de Pharaon qu’Il l’a suscité avec l’intention de démontrer Sa puissance et faire éclater Sa gloire. Autrement dit, Pharaon ne pouvait pas vraiment se repentir parce que ce don ne lui avait pas été accordé par Dieu. Il n’y a pas de hasard.

Pasteur Yvan Castanou

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *