Reportage pasteur Yvan Castanou

Depuis 20 ans, de nombreux méga-Églises africaines se développent en France et en Europe. Ces églises ont une mission précise : voir le cœur des européens revenir à Dieu. Avec ses 2000 paroissiens, ICC (Impact Centre Chrétien) est l’une des plus grandes églises évangéliques de France. Elle est aussi membre de la fédération protestante. Partie d’une poignée de fidèle, cette Église fait aujourd’hui salle comble. Pasteur Yvan Castanou est l’un des fondateurs de l’Église. Formé à l’institut biblique de Paris, il est aujourd’hui le pasteur principal.

Yvan Castanou : « J’ai reçu la conviction que Dieu m’appelait à être pasteur, j’ai résisté. Je n’ai jamais voulu quitter mon école de commerce pour aller être pasteur, parce qu’à l’époque ça n’avait pas une très bonne réputation d’être pasteur. Mais j’ai obéi et c’est vrai que j’étais déjà passionné de voir les gens être transformés parce que moi-même j’avais été embrasé par la rencontre avec Dieu. Et donc on a créé une association, on a cherché une salle, on a commencé avec une dizaine de personnes. Tout ce qui parle de Dieu part toujours petit pour s’étendre après. »

Entre deux cultes, le pasteur Yvan Castanou peaufine sa prédication avant d’entrer en scène. Dans la régie télé, la diffusion du culte en direct peut commencer. Dans la salle, des congolais, des ivoiriens, mais aussi des antillais et quelques français métropolitains. En moins de dix ans, le pasteur Castanou a transformé son groupe en une Église dynamique. Pour lui, sans l’appel de Dieu, rien n’aurait été possible. « Entendre Dieu est la clé pour pouvoir pratiquer ou respecter la loi de la reconnaissance. Mon but c’est de nous amener à nous sentir responsables parce qu’une seule personne, une seule race, c’est l’Église. Parce que L’Église est capable d’empêcher les hommes de Satan de se manifester » « L’Église doit être à la fois un centre de refuge, un centre de convivialité, c’est un environnement où l’on vient, où l’on rencontre Dieu, où l’on rencontre des frères et des sœurs et par cette communion, par l’enseignement de la parole de Dieu, par la passion pour Dieu, par la présence de Dieu, par l’adoration, à un moment donné la vie des gens est transformée » affirme Pasteur Yvan Castanou.

« Je suis un motivateur, celui qui booste les gens, celui qui dit aux gens « écoute, Dieu t’aime comme tu es mais il t’aime trop pour te laisser tel que tu es donc tu peux devenir mieux que ce que tu es aujourd’hui. On est pas juste pédagogiques, on ne culpabilise pas mais on donne aux gens l’envie, on fait appel aux sentiments élevés, et ça fait toute la différence, je vous le garantis.  Au lieu de dire à une personne « si tu fais ça tu vas aller en enfer », on lui dit « écoute, tu n’es pas n’importe qui, valorise-toi. Tu es un chef d’œuvre de Dieu », ça c’est de la motivation » ajoute Yvan Castanou.

« Ce sont des Églises pour l’espoir, qui mettent l’accent sur le changement, sur un Dieu de grâce, un Dieu qui efface l’ardoise des péchés et un Dieu qui permet un nouveau commencement, qui permet une nouvelle naissance. » Sébastien FATH, sociologue.

Pasteur Yvan Castanou ajoute : « La réussite avec Dieu, c’est d’abord être capable de s’attacher à Dieu et de vivre sur la Terre pour faire sa volonté. Quand je parle de réussite, ce que j’essaie de dire aux gens, c’est juste en fait quand on vient à Christ, il transforme notre vie et tous les domaines de notre vie doivent être impactés et doivent porter le fruit. »

« Le mot impact c’est un mot de la communication mais c’est un mot militaire. Il y a cette idée d’un évangile puissant, d’un évangile qui frappe et si vous prenez tous les mots de la charte, vous êtes étonné de voir combien on parle de puissance, on parle d’efficacité » Jean-françois ZORN, théologien, spécialiste de la Mission.

Depuis 5 ans, Philippe LEPINE est l’un des rares serviteurs blancs de l’Église. Une fois par semaine, il anime des cours bibliques pour éclairer les nouveaux convertis. Un enseignement conçu par le Pasteur Yvan Castanou. « Pour toucher les hommes, il faut annoncer l’évangile de manière simple, de manière pratique, de manière assimilable, c’est des principes simples de vie qu’on enseigne chaque dimanche, et quand ils sortent de là ils savent ce qu’ils peuvent mettre en pratique. On est dans la logique de répandre la culture du royaume. C’est une culture, ça n’est pas une religion. C’est un système de pensée et un mode de vie. » affirme Yvan Castanou. « Etre chrétien, véritablement, pas au sens religieux du terme mais au sens biblique du terme, ce n’est pas aller à l’Église tous les Dimanche. Être chrétien, être un Christ, c’est un style de vie. C’est manifester le style de vie de Christ sur la Terre » ajoute-t-il.

« Pour moi le Saint-Esprit aide à rendre chaque partie de ma vie à l’image que ce que Dieu veut faire. Dieu va accomplir sa volonté dans ma vie par le Saint-Esprit et il a besoin de mon accord. Moi je cherche à synchroniser ma volonté avec sa volonté pour que Dieu puisse se manifester en moi. » affirme l’un des fidèles d’Impact Centre Chrétien co-fondé par pasteur Yvan Castanou.

« Chez les africains, la présence du divin, la présence du sacré est immédiate et ils vont trouver des françaises et des français qui sont à la recherche de ce genre de pratique thérapeutique, des communautés de guérison, d’accueil. On va écouter les malheurs des gens, les problèmes de couple, les problèmes de santé » nous explique Jean-françois ZORN.

Le pasteur Yvan Castanou ajoute également que « on a eu du monde par exemple quand on faisait l’enseignement sur le couple, les 4 piliers d’un mariage réussi, ça ce sont des éléments pratiques que l’on n’enseigne pas de manière traditionnelle dans les Eglises mais basés sur la Bible. Ça n’est pas du développement personnel, c’est la Bible. »

A la fin de chaque culte, les nouveaux arrivants sont chaleureusement accueillis par l’Assemblée.

« La religion, y a un côté théorique, il n’y a pas le côté pratique, témoin, témoignage. Et nous on met l’accent sur la construction des gens pour que ces gens-là deviennent des témoins là où Dieu les a placés. Est-ce qu’on arrive à toucher de nombreux fidèles blancs de souche ? Oui, beaucoup mais à mon avis pas assez mais ça viendra. Déjà ça vient, ça continuera de se renforcer. » nous déclare Yvan Castanou.

Pour assurer son expansion, ICC développe des cellules de maison appelées groupe d’impact. Dans la région parisienne il en existe 80. Entièrement dévoué à son Église, Philippe encadre trois de ces groupes dans l’Essonne.

« Souvent le défi des méga church, c’est que les membres ne soient pas perdus dans une masse et retrouvent cette capacité à se relier les uns et les autres pour répondre à des questions qu’on ne peut pas traiter. Le groupe d’impact c’est l’expression d’ICC mais à une échelle beaucoup plus réduite et qui a vision un peu missionnaire, c’est de se déployer sur le terrain.» Philippe LEPINE, responsable groupe d’impact.

« Nous sommes dans la logique d’aller partout où l’on nous permettra d’aller. C’est un vrai défi. Il faut évangeliser les foules mais après il faut asseoir, ça c’est l’enseignement qui fait ça. Il faut asseoir, il faut accompagner, il faut être patient, il faut être persévérant, il faut être endurant, parce que c’est pas facile » déclare Yvan Castanou.

« La Bible, c’est comme une lettre que Dieu envoie à chacun d’entre-nous ; il a des choses à nous dire. Une lettre d’amour parce qu’il veut d’abord nous dire qu’il nous aime et au travers du Saint-Esprit il est clair. Le jour où nous acceptons Christ, peut-être dans notre environnement tout proche, notre conjoint, nos enfants, vont peut-être pas comprendre. » ajoute Philippe LEPINE.

« Christ nous change. Nous n’allons plus utiliser la ruse, nous allons marcher avec intégrité, avec vérité par la puissance du Saint-Esprit. » témoigne une fidèle de l’Église co-fondée par le Pasteur Yvan Castanou.

Sébastien FATH, nous affirme également : «  Ce sont des Églises qui s’inscrivent dans des démarches absolument universalistes. L’ambition est très clairement d’impacter l’ensemble de la société française et pas uniquement une clientèle refermée sur elle-même. »

Pour exporter le modèle ICC et toucher un plus large public, le pasteur utilise des moyens de communication moderne. Tous les Dimanche matin, l’Église déploie son arsenal technologique pour diffuser les cultes hors des frontières. Au même moment, des modérateurs animent un forum sur le site Internet de l’Église cofondée par le Pasteur Yvan Castanou. Ils apportent des réponses aux internautes. Toute la force de frappe d’ICC est en marche.

« Notre objectif c’est d’envahir la francophonie avec la culture du royaume. L’Évangile, c’est une semence, c’est une graine que l’on plante. Il faut donner l’opportunité d’entendre ce message à tout le monde. Certains vont le rejeter mais beaucoup vont l’accepter aussi donc il faut que tout le monde l’entende, d’où les canaux comme Internet, Facebook, tout ce qui permet d’accélérer et de propager la diffusion de la bonne nouvelle. On a 20 000 connexions sur le site d’Impact Chrétien chaque semaine donc il y a plus de monde à l’extérieur qu’à l’intérieur. Car dans nos campus rassemblés aujourd’hui on a à peu près 4000 personnes. » ajoute le pasteur Yvan Castanou.

C’est au cœur de l’Europe à Bruxelles que la dynamique de croissance de l’Église prend toute son ampleur. Il y a un peu plus d’un an, ICC a ouvert un campus, une Église filiale.

Yvan Castanou : « Aujourd’hui on a des demandes d’ouverture de campus un peu partout et Bruxelles était une demande pressante et puis il y avait un pasteur qui était disposé à y aller donc on a obéi »

Ici comme en France, l’Église dispense une formation pour les nouveaux convertis ; après 2 ans d’étude, ils deviennent officiellement missionnaires de l’Église. Ce matin, on célèbre la première promotion de l’école biblique d’ICC Bruxelles. Pour l’occasion, le pasteur Castanou a fait le déplacement pour les récompenser, il en profite pour leur rappeler leur vocation de disciples.

« Chez vous, là où Dieu vous déploiera, puissiez-vous faire honneur au royaume, au saint esprit, honneur aussi à la parole que vous avez reçue. » annonce à cette occasion le pasteur fondateur d’ICC.

L’œuvre du pasteur Yvan Castanou est en pleine expansion. Bruxelles n’est que le commencement d’une longue série d’ouvertures, ici, l’évangelisation en retour prend tous son sens.

« Je crois que l’on peut dire que nous sommes dans une logique de l’évangelisation en retour, parce que si on ne l’était pas, nous, qui avons trouvé la foi, serions repartis être pasteur en Afrique. La réalité c’est que c’est ici que Dieu nous a établis et je crois que c’est bien de restituer ce qu’on a reçu. » ajoute le pasteur Yvan Castanou.

Jean-françois ZORN : « C’est un processus de longue date, lent, qui sur une population de 60 millions d’habitants ne produit pas un basculement mais c’est significatif. C’est très visible dans la région parisienne, ça l’est moins dans des régions de vieux terroir protestant mais je pense que c’est un phénomène de fond. »

Sébastien FATH : « Je pense que l’évangelisation à l’envers c’est pas seulement slogan, c’est véritablement une dynamique d’avenir, c’est l’avenir chrétien de l’Europe à bien des égards. Je crois qu’après la christianisation de l’Afrique par l’Europe, on va assister au cours du XXIème siècle à la rechristianisation ou la christianisation tout court du Vieux Continent par ces nouvelles Églises africaines florissantes qui envoient de jour en jour plus de missionnaires, plus de prophètes et plus de prophétesses vers l’Europe. »

 

2 thoughts

  1. Bonjour,
    Ne pouvant me rendre au culte certains Dimanches, je mets la 2 à 10h « présence protestante ».
    Mais depuis un certain temps je trouve les présentations et lancements assez infantilisants, à la limite du mauvais goût, et je zape, désolé.
    Cordialement,

  2. Bonjour Mr Y Castanou
    J’ai contacté impact chrétien mais je n’ai toujours pas
    de réponse. Je souhaite vous rencontrer pour un problème
    ma fille a des soucis depuis 15 ans ça durent.
    J’ai laissé à Impact mes n° de tél.
    Je suis vos enseignements, entendre la voix de Dieu m’a énormément parlé.
    Merci pour votre aide
    E.R

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *