Pasteur Yvan Castanou : Comment critiquer bloque vos prières et vous fait ressembler à Satan

Nous vous proposons aujourd’hui de retrouver la rencontre avec le pasteur Yvan Castanou sur la thématique de la langue et de la critique :

« Nous sommes toujours dans notre voyage, à vivre Christ. Le Saint Esprit est en train de « débroussailler ». Parce que si tu as reçu, Jésus Christ est déjà en toi. Mais tu ne dois pas te contenter de Christ en toi. Il faut arriver au stade où Christ vit en toi. Je vous ai dit que lorsque Christ vit, c’est là que ça devient beau. C’est là que la vie devient un témoignage. C’est là que la vie chrétienne devient palpitante. C’est là que les démons ont toutes les maladies. Christ est formé pleinement lorsque Christ devient visible. Et le plus grand besoin, que tu as et que j’ai, que Christ vive, qu’il soit manifesté, qu’on le voit formé. Et le Saint-Esprit est en train de nous emmener depuis le début pas à pas, obstacle après obstacle, qu’est-ce qui empêche la manifestation de ce Christ qui est déjà en moi pasteur Yvan Castanou ? Parce qu’on a vu que c’est le but ultime de Dieu, nous rendre semblable à Christ. Le réveil ne viendra pas en Europe avant la manifestation de Christ. Voilà pourquoi il envoie cette parole. Jésus avant de revenir va venir pour une Église glorieuse, il vient pas pour une Église vaincue, esclave, à terre, oppressée constamment par des démons, des esprits de colère…Non. Il vient pour une Église qui a vaincu. Il vient pour une Église rayonnante. Il vient pour une Église victorieuse, il vient pour une Église glorieuse c’est-à-dire une Eglise qui manifeste sa Gloire. Une Église où l’on dit « ça c’est la Gloire de Dieu ».Ça sera ton partage et mon partage à moi Pasteur Yvan Castanou au nom de Jésus. Il vient pour cette Eglise. Et avant son retour, il faut qu’il ait manifesté cette Eglise. Voilà pourquoi il envoie cette parole et cette parole signifie que véritablement le retour du Seigneur n’est pas loin, alors prépare-toi, manifeste Christ, tu le manifesteras. Et donc depuis quelques semaines nous sommes en train de voir toutes ces choses qui font que Christ ne peut pas être manifesté parce que lorsque ta langue est mal utilisées pour mépriser la grâce, mépriser Christ dans ton voisin, dans ton prochain, tu ne peux pas manifester le Christ que tu méprises. Et donc il nous a emmené à parler de la langue. Et j’ai vraiment la conviction que le Saint Esprit est en train de faire une chirurgie buccale c’est-à-dire il est en train de délivrer notre langue. Il y a des messages qui excitent, il y a des messages qui te brisent. Je vois la manifestation d’un peuple, d’une Église qui change totalement parce que si on change complètement le contenu, ce qui sort de notre langue, quand tu comprends cette parole et que désormais ta langue devient un instrument de feu pour consumer l’ennemi, je ne vois pas ce qui va nous résister lorsque nous allons combiner nos différents feux envoyés dans le clan de l’ennemi. Ce ne sont pas les dominations de France qui nous arrêterons. On est en train de voir que la langue est le seul membre de notre corps qui n’est pas seulement un membre. C’est le seul membre de notre corps qui décrit comme un feu. On a vu que cette langue est soit à l’origine de plusieurs problèmes, blocages, incendies dans nos propres vies soit c’est la langue qui est la cause des problèmes, de l’aggravation de plusieurs problèmes qui ont commencé petits, qui auraient pu être éteints avec le feu de la parole de Dieu mais qui ont été amplifiés avec une langue mal contrôlée. Parce que le débit, parce que le contenu, n’a pas été bien choisi. Donc on a vu, avec moi-même Pasteur Yvan Castanou, que le roi Salomon sous l’onction du Saint Esprit a dit dans proverbes chapitre 18 verset 21 : « La mort et la vie sont au pouvoir de la langue ; qui aime se répandre en paroles mangera les fruits qu’elles auront produits. Quiconque l’aime en mangera les fruits. » Salomon l’a dit sous l’inspiration du Saint-Esprit mais Jacques a expliqué « comment se fait-il que l’homme peut tuer ou donner la vie ? », comment la langue peut donner la mort ou la vie et Jacques nous explique qu’en fait la langue est le seul organe, le seul membre de ton corps qui n’est pas juste un membre. C’est le seul. La langue n’est pas seulement un membre, la langue est un feu. Il dit que la langue est un feu, c’est-à-dire que la langue est un déclencheur d’incendie. Sauf que, soit ce feu, soit cet incendie va pour incendier tes ennemis, les forteresses sataniques car notre combat n’est pas contre les hommes, il est contre les puissances des ténèbres. Donc soit ce feu va consumer tes ennemis, soit il te brûle toi-même parce que tu l’as mal orienté. Mais on a dit que la langue est un feu donc ça veut dire que la plupart des incendies dans les différents domaines de nos vies (que ce soit dans les relations, dans le foyer, dans le mariage, dans la santé, dans les affaires…). La plupart des incendies de nos vies sont causés par un principal suspect, un kamikaze appelé la langue. C’est ça qu’il faut comprendre. Et plus le Seigneur explique ça, plus il dit au Saint Esprit « Waow, c’est des profondeurs que je ne soupçonnais même pas ». Cet enseignement, il ne t’excite pas mais reconnaît qu’il est en train de te délivrer et je vois une Église avec un niveau de maîtrise de la langue. Parce que quand tu maîtrises la langue, cela veut dire que tu es en train de maîtriser le flot qui va sortir. Tu es en train de maîtriser ta destinée. Elle ne sera plus accidentellement cognée par les démons. Ta destinée va être excellente au nom de Jésus. Donc nous avons vu comment une mauvaise utilisation de la langue, comment le fait de mal parler, soit quand tu parles mal contre les gens, soit quand tu parles mal de tes problèmes, le fait de critiquer, ragoter, salir, commenter négativement les choses soit quand tu parles contre les gens, tu es en train sans le vouloir de mettre le feu, d’incendier ta propre vie et c’est toi qui en es la première victime depuis que le Saint-Esprit est en train de nous expliquer ça. Je ne sais pas pour toi mais plus que jamais moi Pasteur Yvan Castanou fais plus que jamais attention à ce qui va sortir de ma bouche. Donc comprend qu’une langue mal domptée en réalité est une des raisons majeures du blocage de nos propres prières. Et ça on ne s’en rend pas compte. Une langue qui critique les gens, une langue qui parle trop de ses problèmes, qui s’apitoie, est une des causes majeures, parce qu’on pêche avec la langue, du blocage de nos prières. Jacques dit ceci dans Jacques Chapitre 3 verset 9 : « Par elle (la langue), nous bénissons Dieu notre Père, et par elle nous maudissons les hommes faits à l’image de Dieu ». Cela veut dire nous disons du bien de Dieu, nous célébrons Dieu, nous prions Dieu, nous chantons Dieu. Maudire c’est mal parler. Il dit « ça n’est pas possible que ça marche, le même orifice, la même source ne peut pas à la fois servir à bénir Dieu et à maudire Dieu, c’est impossible. Seul un va marcher. » C’est pour ça que nos prières ne marchent pas. Quand tu sors de la prière tu vas mal parler. Jacques dit au verset 12 « aucune source ne peut produire de l’eau salée et de l’eau douce » donc des critiques annulent et combattent tes propres prières. Satan a reçu le pouvoir d’égorger, de dérober ou de détruire mais moi Pasteur Yvan Castanou ai compris que le pouvoir que Satan a le pouvoir par la ruse, la capacité à séduire, la capacité à tromper et à emmener les hommes à s’autodétruire grâce à leur propre langue parce qu’on a vu la dernière fois comment ta propre langue, comment à force de mal parler, ce mauvais trésor remplit ton cœur. Et plus il remplit ton cœur, plus les démons deviennent une plateforme installée en toi. Mais en fait, tout ça commence par la langue. Donc Satan a un pouvoir c’est vrai. Son pouvoir c’est la ruse. Satan ne peut pas venir à toi en te boxant, non. Il a été dépouillé, on lui a enlevé tout ce qu’il avait. Devant Christ il est totalement désarmé. Vois-le comme totalement désarmé. Mais sa force, c’est la capacité à nous emmener, à nous autodétruire par nos propres langues. Salomon ne réalisait pas la profondeur de ce qu’il disait. Le Saint Esprit disait « il a dit, mais il ne comprend pas ». Salomon dit dans le proverbe 21 verset 23 : « celui qui veille sur sa bouche et sa langue se préserve de bien des angoisses ». Cela veut dire qu’il y a beaucoup de problèmes qu’on éviterait. La langue est l’entrée au diable. Quand tu veux fermer les portes, surveille ta langue. Il y a des choses qui sont dans le cœur. Le problème c’est que quand ça remplit le cœur, ça finit par sortir. Le diable a le pouvoir de détruire et il se sert de la ruse pour nous emmener à nous autodétruire, à nous auto-incendier avec notre propre langue. Le diable n’est pas redoutable, le diable n’est pas un feu dévorant. C’est Dieu seul qui est décrit comme redoutable et Dieu seul qui est décrit comme un feu dévorant. Comme il nous a créées à son image, il nous a donné à nous aussi la capacité d’être transformé en feu dévorant. Satan n’est pas un feu dévorant, c’est moi qui suis un feu dévorant, mais tout dépend de ce que je fais avec ma langue. Si j’utilise ma langue pour proclamer pour parler comme Dieu parle, ça alors c’est un feu dévorant qui sort de moi et qui peut consumer le diable lui-même parce qu’il n’est pas un feu. Le feu, c’est toi ! Et avec moi je possède le pouvoir de déclencher un feu dévorant. C’est pour ça que la pentecôte qu’on a célébrée la semaine dernière, c’est l’opération de prise de contrôle de ta langue par le Saint Esprit afin de s’assurer que le feu qui sort de toi soit orienté vers tes ennemis et non vers toi-même. C’est ça la Pentecôte, comme moi Yvan Castanou le rappelle. Le Saint Esprit vient prendre le contrôle de ta langue puisqu’il sait que cette langue est un feu. Il dit « donne-moi ta langue afin qu’avec ce feu j’arrose et je consume tous tes ennemis à travers ta propre bouche. Donne-moi le contrôle de ta langue. » La Pentecôte c’est la prise de contrôle de ta langue par le Saint-Esprit afin de s’assurer que le feu divin soit orienté vers tes ennemis.  Voilà pourquoi il dit dans éphésiens 6 verset 18 : «  Faîtes en tous temps par l’Esprit toutes sortes de prières et de supplications. Veillez à cela avec une entière persévérance, et priez pour tous les saints. » Prie tout le temps par l’esprit. Parfois quand tu pries par l’esprit, tu es complètement découragé parce que tu ne sens rien. C’est parce que tu n’associes pas à la prière par l’esprit la supplication. Parfois, parce qu’il y en a parmi nous quand on prie on commence mais on se sent vide, c’est parce qu’on mange trop. Tu n’as pas ajouté à la prière la supplication c’est-à-dire la privation. Essaie de priver en esprit, tu commences aujourd’hui et ne mange pas. Tu fais un jeûne. Le soir tu ne manges que des fruits. Prier tout le temps par l’esprit, au début c’est dur. Mais si tu fais un jour de jeûne, et qu’à la fin de la journée tu as mangé très léger voire tu n’as mangé que des fruits, tu vas te rendre compte que ta chair est en train de faiblir. Le lendemain, quand tu pries par l’esprit tu vas sentir que c’est déjà beaucoup plus fluide, ça sort beaucoup plus facilement, tu ne fais plus beaucoup d’efforts. Moi pasteur Yvan Castanou quand je suis en jeûne, quand je parle ici, je sens un feu sur ma tête qui part de ma tête et qui arrose tout mon corps. Je le sens. J’ai la preuve par mon expérience que ce que la langue est un feu. Cela tu le sens surtout quand tu parles en esprit. C’est pour ça que j’aime prier en esprit. Que ce feu soit ressenti dans ta vie au nom de Jésus ! Donc Jésus a dit dans Luc 45 que c’est de l’abondance du cœur que la bouche parle. Mais il ne dit pas que ça. Dans Mathieu 15 verset 17 à 20, les pharisiens sont venus le voir, choqués, de ce que ses disciples ne respectaient pas la tradition des anciens parce qu’ils ont mangé sans s’être lavées les mains. Alors Jésus leur dit à partir du verset 17 : « Ne comprenez-vous pas que tout ce qui entre dans la bouche va dans le ventre, puis est jeté dans les lieux secrets ? » Mais, ce qui sort de la bouche vient du cœur et c’est ce qui souille l’homme, c’est ce qui profane, c’est ce qui détruit, c’est ce qui dégrade l’homme. Ce qui détruit l’homme, ça n’est pas ce qu’il mange, ça n’est pas parce qu’il a mangé sans s’être lavé les mains mais il dit que ce qui souille l’homme, ça veut dire profaner, ça veut dire détruire. Il dit, ça n’est pas ce qui rentre, c’est ce qui sort. Il dit, verset 19 : « Car c’est du cœur que viennent les mauvaises pensées, les meurtres, les adultères, les impudicités, les vols, les faux témoignages, les calomnies. » Verset 20, « voilà les choses qui souillent, qui profanent, qui dégradent, qui détruisent l’homme ; mais manger sans s’être lavé les mains, cela ne souille point l’homme. » Si tu comprends ça, on ne dit pas de ne pas se laver les mains avant de manger, mais si tu comprends ça, tu vas comprendre qu’il y a beaucoup de gens qui avant de manger sont en train de se laver les mains parce qu’ils pensent que s’ils ne le font pas, cela va les souiller, détruire leur santé, détruire leur homme. En fait ce que Jésus dit ici là c’est que ce que tu manges, c’est pas ça qui est en train de te détruire. Ce qui est en train de te détruire c’est ce que tu en train de parler. Donc avant de laver les mains, lave ta bouche. On n’est pas en train de parler du dentifrice, on est en train de parler de laver la bouche des paroles mauvaises, négatives, critiques, murmures, calomnies, plaintes, lamentations…lave-la et proclame la parole de Dieu.  Rend grâce, proclame, salue, bénie, le nom du Seigneur. Dis à ton voisin « lave ta bouche ! ». Jésus est formel, il dit « mais ce qui sort de la bouche vient du cœur, c’est ce qui souille l’homme ». Et il dit au verset 20, «  manger sans s’être lavé les mains, cela ne souille point l’homme ». Je suis un témoin vivant. J’ai vécu en Afrique pendant 18 ans, je te garantis que je peux témoigner et attester de ce que manger sans s’être lavé les mains n’est pas ce qui détruit l’homme.  Si manger sans s’être lavé les mains détruisait l’homme, tout le monde serait mort. C’est une pensée qui est venue en moi Yvan Castanou car c’est la grâce qui nous a gardés. Parce que j’ai découvert que Dieu a créé le corps de l’homme, Dieu est bon, Dieu est sage.

J’en suis arrivé à la conclusion certaine, étant moi Yvan Castanou un témoin vivant de ce que manger sans s’être lavé les mains, ça ne tue pas, ça ne détruit pas. Ce que Jésus dit c’est que ce qui te détruis, c’est parler, c’est ce qui sort de ta bouche. Depuis que le Saint-Esprit m’enseigne ça, je n’ai plus envie de faire des commentaires négatifs, je ne veux plus. C’est impressionnant de voir comment la langue incendie ta propre vie, c’est impressionnant. Il y a des problèmes qui n’étaient pas censés venir à ta vie, que tu as attirés avec ta langue. »

Aujourd’hui je veux voir avec vous deux autres conséquences de langue mal domptée, une langue qui n’est pas contrôlée par le Saint-Esprit, qui n’est pas habituée à parler le même langage que Dieu. Ce dont on ne se rend pas compte, c’est que parler mal, critiquer, ragoter, commérer, ces choses-là te font ressembler à Satan, l’accusateur. C’est terrible, parce qu’au plus profond de toi, tu as envie de ressembler à Christ. Mais ta langue dis non on va ressembler à l’accusateur. Parce que ce qu’il faut comprendre c’est que de la même manière que Jésus a plusieurs noms qui sont décrits dans les écritures. Chacun de ses noms révèle les différentes facettes de son caractère. Jésus a plusieurs noms. On l’appelle Jésus mais il est le consolateur, il est l’avocat, il est le rocher, le protecteur, le libérateur, le guérisseur, le bâtisseur, le bienfaiteur, la lumière…il est tout ça en même temps et chaque nom précisé, mentionné, indique une facette de son caractère. De la même manière que le diable aussi a plusieurs noms qui révèle différentes facettes de son caractère. Apocalypse 12 au verset 7 à 10 : « Et il y eu guerre dans le ciel. Michel et ses anges combattirent contre le dragon. Et le dragon et ses anges combattirent contre le dragon. Mais ils ne furent pas les plus forts, et leur place ne fut plus trouvée dans le ciel. Et il fut précipité, le grand dragon, le serpent ancien, appelé le diable et Satan, celui qui séduit toute la terre, il fut précipité sur la terre, et ses anges furent précipités avec lui.  Et j’entendis dans le ciel une voix forte qui disait : Maintenant le salut est arrivé, et la puissance, et le règne de notre Dieu, et l’autorité de son Christ ; car il a été précipité, l’accusateur de nos frères, celui qui les accusait devant notre Dieu jour et nuit. » Ici dans ce texte, il donne plusieurs noms pour décrire Satan. Satan a plusieurs noms qui révèlent chacun une facette de son caractère. Satan littéralement signifie « l’adversaire », mais il est aussi appelé le dragon et il est aussi appelé « le grand dragon », c’est celui qui absorbe et dévore tout. Il est aussi appelé « le serpent » ancien , le séducteur, le diable. Quand on parle du diable, on est en train de parler de sa facette menteur, calomniateur. Il est aussi adversaire, séducteur. Mais ça n’est pas tout, au verset suivant il est aussi appelé l’accusateur. Maintenant ce qu’il faut comprendre, c’est que l’accusateur est différent du calomniateur. Le calomniateur c’est celui qui ment, qui répand de fausses accusations. Il a aussi une facette de lui qui est celle de l’accusateur. Le mot accuser veut dire « parler contre » et l’accusateur n’est pas le calomniateur. C’est la même personne mais ça n’est pas la même fonction, ça n’est pas la même facette. En fait, le Saint Esprit m’a montré que l’accusateur ne dit pas un mensonge, il peut dire quelque chose d’avéré, quelque chose de réel. Satan ne lit pas le cœur rassure-toi. Mais ça venait de sa bouche, il révélait des choses qui révélaient son cœur. Et donc l’accusateur, ça n’est pas celui qui ment, l’accusateur c’est celui qui parle contre, c’est celui qui accuse, c’est celui qui parle toujours à charge jamais à décharge. Il est toujours en train de charger, il est toujours en train de parler des fautes, toujours en train de parler des manquements et ressasse les choses de ton passé. En fait l’accusateur, c’est comme le procureur. Sa nature c’est toujours d’attaquer. Jamais il n’essaie ou parle à décharge. Il est toujours là pour charger. Son but ultime, c’est que la personne qu’il est en train d’accuser finisse par hériter de la condamnation ou du jugement, soit châtiée ; ça c’est l’accusateur. Il n’a aucune compassion. Jamais il va plaider, jamais il va dire « on reconnaît que son enfance a été tellement difficile qu’on peut comprendre que les personnes blessées blessent » ; jamais ! L’accusateur ne fera jamais ça. L’accusateur va énumérer toutes les fois où la personne a fait telle faute, telle faute. Le Saint Esprit m’a dit à moi pasteur Yvan Castanou « quand tu passes ton temps à toujours critiquer par les comptes ce que les gens ont fait de mal, tu es en train de faire exactement comme l’accusateur. Tu es en train de ressembler à Satan alors que ton désir au fond de toi c’était de ressembler à Christ. Mais ta langue t’empêche de ressembler à Christ. » J’ai demandé pardon, quand j’ai demandé pardon, cela veut dire que la chose d’avant. Donc si tu dois me reprocher quelque chose, reproche moi quelque chose entre la dernière confession et aujourd’hui et maintenant. Le problème, c’est que tu es exactement comme Satan. Tu ne peux pas manifester Christ comme Satan. Qui te piège ? La langue. Alors je tiens quand même à te rassurer, si dans ta vie tu fais le métier de procureur, ne change pas de métier. Il n’y a pas de problème. Mais une fois que tu as ôté le tablier, une fois que tu as quitté le travail, ne ressemble pas à l’accusateur, ressemble à Christ. Et Christ c’est un consolateur, c’est un intercesseur, c’est quelqu’un qui plaide, c’est un avocat. Il aide, il plaide. Cela ne veut pas dire que tu ne parleras plus mal, mais cet enseignement doit t’emmener, va mettre en toi un niveau de compréhension, de connaissance qui à partir de maintenant, quand tu parleras mal, sur la base de la parole que tu as entendue, le Saint Esprit va te rappeler à l’ordre et tu vas dire pardon. Le Saint Esprit veut produire en nous la haine des critiques et des calomnies afin que nous soyons avec moi Pasteur Yvan Castanou une Église de feu. Parce que quand toi tu proclames la parole de Dieu, tu es en feu, et que ton voisin est en feu, et que nous sommes tous des hommes de la parole qui utilisons notre bouche pour célébrer Dieu, pour parler comme Dieu parle, ce sont plusieurs feux qui s’assemblent et se rassemblent, ça devient une Église de feu. C’est ce que nous allons manifester au nom de Jésus. Toute personne qui aime critiquer, calomnier, se plaindre, s’apitoyer va être inconfortable, très mal à l’aise. Je parlais avec des pasteurs hier. Je parlais avec des pasteurs français et américains. Les américains me disent, « la particularité avec les pasteurs français, dès que tu soumets une idée, la première chose qu’ils font, ils cassent maintenant l’idée et ils disent ensuite « réfléchissons ».  Les américains ont dit ça. Ils parlent pas des chrétiens, ils parlent des pasteurs. Aux États-Unis, chez les anglo-saxons, il y a la culture où quand quelqu’un donne une nouvelle idée, toujours de prendre l’idée et de la creuser, de la célébrer. Chez nous, dès que tu dis quelque chose qui ne se fait pas on dit « non non non non non ». On ne sait même pas encore les détails, les contours. A Impact Centre Chrétien avec moi Yvan Castanou, nous sommes délivrés de la pensée francophone et nous avons la pensée du Christ. Les critiqueurs, les calomniateurs vont venir et dire « vous êtes une Église et on a fait de vous des clones, vous manquez d’objectivité » mais non ça n’est pas ça. Ça n’est pas qu’on manque d’objectivité mais c’est qu’on ne veut pas auto-incendier et on est convaincus qu’on peut construire sans critiquer. On peut donner son avis sans casser, sans calomnier, sans mépriser, sans critiquer, sans salir. On peut bâtir sans détruire. Que ce soit notre système de pensée au nom de Jésus. Moi je vois une armée se lever dans la francophonie, je vois une armée de gens dont la langue a été domptée par le Saint Esprit. Et quand tu parles des paroles intelligibles, c’est parler des paroles positives, des paroles de prières et de supplications. Donc le premier point que je voulais aborder aujourd’hui c’est que parler mal te fait ressemble à Satan. »

Pasteur Yvan Castanou

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *